UNE PEPINIERE DE PROJETS D’HABITAT PARTICIPATIF

PARALLÈLEMENT AU PROJET FABRÉCO, 3 AUTRES PROJETS SORTENT DE TERRE

 

Les Hérissons à Prades le Lez
4 logements imbriqués sur une pente de la ZAC Coste-Rousse.
Chantier en autoconstruction de conception bioclimatique, ossature bois et remplissage paille.
L’association encourage la participation des bénévoles, une manière concrète pour chacun de se rendre compte de ce qui peut être fait par soi-même. 2 des logements sont déjà habités. Le quatrième attend ses dernières bottes de paille.

MasCobado à Montpellier
La ville de Montpellier a accepté de lancer un appel à projet d’Habitat Participatif sur deux lots voisins dans la ZAC des Grisettes. Présentés par éCOhabitons et Habiter c’est Choisir, les deux groupes se sont rapprochés. Accompagnés par Stefan Singer, Assistant à Maître d’Ouvrage, les futurs habitants ont rédigé les programmes des 23 logements et des parties communes.
Un partenariat innovant avec le bailleur social Promologis a permis de proposer une mixité de statuts d’occupation dans le même immeuble : Accession libre/Locations-accessions/Locations à loyers maîtrisés.
Le maître d’œuvre est le cabinet Architecture Environnement. Les murs s’édifient.

Casalez à Prades
Une villa devenue trop grande, un vaste jardin avec piscine….
Une volonté de démarche solidaire et le projet démarre pour transformer le bâtiment existant en 3 logements et en construire 2 autres. Les futurs habitants travaillent l’esquisse avec l’architecte est Vincent Rabourdin.
Le partage est déjà à l’œuvre avec les premiers occupants : Expérimentation de permaculture dans le
potager, aménagement de l’atelier, activités pour les enfants…
2 ou 3 logements disponibles, possibilité d’une partie en d’autoconstruction.

UN AVENIR INCERTAIN POUR LE PROJET DES MILLEPERTUIS A PRADES
Ce projet ,apporté par le constructeur Gilles Amblard ,concernait un terrain de 2400m2 dans la ZAC Coste-Rousse , aménagé et vendu par la SERM. Prévu pour 10 familles avec 1080 m2 de plancher.
Hélas, les 12 familles réunies ne pouvaient financer que 960 m2.
La surface moyenne finançable par foyer est actuellement à la baisse. Elles ont réfléchi au plan de masse avec l’architecte Garcia Diaz. Malgré des recherches hyperactives de solutions pour combler les 120 m2 manquants, le groupe, livré à lui même, s’est découragé.

SILENCE, ÇA POUSSE …
Le groupe seniors, une location groupée Une dizaine de seniors recherche une solution de vie permettant de vivre en toute indépendance et en toute autonomie tout en facilitant les relations fortes de solidarité et d’attentions réciproques au sein du
groupe. Elle souhaite la mixité intergénérationnelle dans leur voisinage proche et la participation à la vie
du quartier.
Afin de réaliser ce projet dans un avenir proche, elles envisagent une location groupée de plusieurs appartements, avec une pièce commune, dans un même immeuble.
La localisation de l’immeuble doit être au cœur d’un quartier animé, proche des commerces, médecins, maison pour tous, café, et des transports en commun.
Actuellement les solutions étudiées ne permettent pas la mixité sociale du groupe. Les revenus des unes et des autres étant très différents, le locatif aidé est exclu pour certaines, à contrario, le scénario d’accession libre exclut d’autres membres du groupe.
Mixer dans un même immeuble des catégories sociales différentes est il possible en France ?

85 Avenue d’Assas à Montpellier
Territoire 34 est chargé de la réalisation d’un projet de logement sur cette parcelle de 7860 m2, propriété du Conseil Départemental de l’Hérault. Tout ou partie d’un collectif pourrait être réservé à l’Habitat Participatif.Une partie en accession libre, l’autre en PSLA. Plusieurs foyers sont d’ores et déjà intéressés.

Clapiers : ZAC du Castelet
La municipalité de Clapiers est favorable à l’implantation d’un Habitat Participatif dans cette ZAC.
Les lots commenceront à être commercialisés début 2016.

Rénover de l’ancien ou densifier une grande parcelle construite
Les membres du groupe des Millepertuis n’ont pas abandonné leurs souhaits d’habiter autrement. Ils recherchent activement d’autres terrains de 2000-2500m2 (solution) aux alentours de Montpellier.
D’autres membres d’éCOhabitons prospectent pour des terrains à bâtir, des grandes demeures à partager. Certains propriétaires signalent leurs biens, comme à Montagnac. Les bourses aux projets sont dynamiques.

D’autres groupes contactent l’association pour se faire connaître :
Tel l’écohameau de Terramaïre propose des places au nord de Sumène dans le Gard.