L’association éCOhabitons
Les Pionniers de l’habitat Participatif dans l’aire Montpellieraine

Année de création : 2008
Statut : Association à but non lucratif
Président : Gérard Straumann,  Présidente d’honneur: Odile Jacquet

Objectifs : Association pour la promotion et le développement de l’habitat participatif, coopératif et de l’auto-promotion sur Montpellier et sa région.

Activités : Constitution de groupes de familles et de personnes  pour concevoir, faire construire ou rénover des maisons ou logements en  petits collectifs ensemble, sur des principes écologiques et solidaires en visant des économies d’échelle. La loi ALUR de 2014 défini cela comme « l’habitat participatif »

Cette association est née en février 2008 de la rencontre de 25 familles montpellierainnes réunies par une annonce dans la revue « La Maison écologique ».  Elles cherchaient toutes un logement, en primo accession pour la plupart, ou en location pour certaines.
Le premier acte fut la rédaction d’une charte, reposant sur trois fondamentaux :

  1. Une volonté commune de gérer les logements de façon écologique, en économisant l’eau et l’énergie.
  2. Une dimension de vie sociale au travers des relations de voisinage en partageant les espaces extérieurs et des locaux communs, ouverts sur la vie du quartier.
  3. Un mode de construction bioclimatique en occupant l’espace sans s’étaler.

La Maison Pour Tous Frédéric Chopin ayant accepté d’accueillir cette jeune association, des conférences et ateliers mensuels l’ont fait connaître auprès de centaines de familles motivées par ce mode d’habitat.
Ce sont des familles de tout type: composée, recomposée, monoparentale, solos… qui se retrouvent dans ces Groupes Projets.

En 2009 et 2010, éCOhabitons a animé 3 à 4 groupes de projets par affinités géographiques, recherché des terrains à Montpellier et aux alentours, accompagné des groupes à la programmation d’un habitat groupé bioclimatique et écologique. Les membres ont commencé à acquérir un minimum de notions en matière d’urbanisme, de mode de construction écologique, d’initiation aux structures juridiques possibles pour l’autopromotion.

Par ailleurs, l’association a éveillé l’intérêt d’architectes, constructeurs, ou autres personnes devinant l’intérêt d’accompagner les groupes en auto-promotion. Il a été nécessaire de clarifier les relations avec ces néo-professionnels. Car éCOhabitons est une plate-forme de rencontres entre particuliers bénévoles, et veut garder son autonomie.

Les mairies offraient un accueil plutôt favorable au concept d’habitat participatif, sans pour autant s’engager dans une démarche concrète. Grâce à l’opiniâtreté des adhérents, quelques projets ont néanmoins commencé à émerger : à Clapiers, à Prades le Lez, à Pignan et à Montpellier. Mais ni le temps de l’urbanisme et de ses aléas, ni celui des transactions immobilières ne conviennent forcément à celui de l’habitat groupé. Certains de ces projets n’a pas pu aboutir : Projets de ZAC trop longs ou trop incertains, ou transactions au contraire trop rapides…. mais deuis 2016, nous avons à notre actif 3 projets réalisés:

MASCOBADO à Montpellier :  23 logements. Quelques membres de l’association avaient pris les premiers contacts avec la Mairie de Montpellier, et la SERM, formés un premier groupe pour un premier bâtiment Par la suite, un deuxième groupe s’est formé, pour un deuxième bâtiment et le projet à finalement été accompagné par TOITS DE CHOIX,  avec Stéphan SINGER  et construit par la bailleur social PROMOLOGIS.

Les HERISSONS à Prades le Lez : 4 maisons en auto-promotion et auto-construction.

FABRECO à Fabrègues : 8 maisons mitoyennes en auto-promotion.

Et en 2018, 3 nouveaux projets en chantier….  à Prades le Lez, Montpellier et Mauguio… à découvrir sur ce site

Grâce à des subventions obtenues du Conseil Général, de la ville de Montpellier et du député Christian ASSAF, l’association continue à mener des actions de sensibilisation par des réunions d’accueil et des conférences à la Maison Pour Tous Frédéric Chopin.

L‘aventure de l’Habitat Participatif
C’est d’abord, une idée : avec ses voisins il est possible de former une communauté qui partage des valeurs d’entraide, de solidarité et de mutualisation des ressources (comme une buanderie, une bibliothèque, une petite salle de cinéma ou encore un poulailler…). Ici on évite la clôture des espaces privatifs, tout en respectant son espace individuel. C’est un mélange de convivialité, de bien-être social, et de pragmatisme écologique.

Ensuite, c’est un projet, pour réaliser ses idées, celui de construire ensemble. De vivre l’aventure et le privilège de concevoir son propre logement, mais en groupe, pour faire des économies, et inventer une nouvelle façon d’habiter ensemble, différente des modèles bien trop individualistes imposés par le marché.