Le concept est inspiré de la création de la ville nouvelle de Cergy Pontoise. En effet, Odile et Jean Louis ont vécu dans cette ville à ses origines. Ils ont voulu faire leur projet d’habitat groupé avec d’autres d’habitants, cependant, cela n’a pas abouti. Une fois Odile et Jean-Louis à la retraite, l’idée leur a paru plus accessible, car le concept s’est démocratisé entre-temps, et les ressources étaient là. 

Odile désirait depuis longtemps faire un habitat groupé et Christelle Amblard, elle, voulait un habitat écologique. Elles montent donc en 2008 l’association éCOhabitons (pour la promotion et le développement de l’habitat participatif, coopératif et de l’auto-promotion sur Montpellier et sa région) dans le but de construire leur propre logement. 

En 2011, le groupe obtient une proposition de terrain sur une ZAC de Fabrègues. 

Entre 2013/2014 il réunit les fonds grâce à la banque Crédit Agricole, obtient la demande de permis de construire et débute les travaux en 2015. Il devient le groupe “Fabréco”. Il leur aura fallu attendre 4 ans afin de voir la matérialisation de leurs rêves et efforts et le début des travaux.  

Le terrain qui fait 2000 m2 est séparé en deux: 1000m2 pour les parties privatives et 1000m2 pour le jardin partagé composé d’un compost, d’un potager, d’un poulailler, d’une aire de jeu, d’une mare, d’un espace et d’un parking communs. Bioclimatiques, les habitations sont orientées plein sud, des poutres apparentes sont présentes au bord des toitures afin de protéger du soleil d’été. Les intérieurs sont peu profonds, chauffés au poêle à pellets et sont pensés de façon évolutive.

 Aujourd’hui, le groupe Fabréco est composé de huit foyers intergénérationnels, solidaires, mixtes, et satisfaits de leurs choix alternatifs qui sont non seulement bons pour l’Homme mais également pour la planète.